Publicités

PrestaShop est un système de boutique en ligne permettant de lancer votre e-commerce de façon gratuite !

Enfin gratuite … nous reviendrons sur le terme !

Après avoir testé Shopify pendant un bon moment, j’ai voulu tenter de réaliser un nouveau projet de boutique en ligne avec le moins de frais possible. J’ai donc été charmé aux premiers abords par ce CMS gratuit, avec une promesse de solution « complète, innovante et efficace ». Avec mon hébergeur ionos j’ai pu installer la plateforme en quelques clics et commencer à l’exploiter. Mais au final, était-ce réellement la solution idéale ?

Nous allons étudier Prestashop en 5 points où je vous partagerai mon expérience .. décevante.

1 : Prise en main

Bon, la prise en main de Prestashop m’a semblé au départ relativement simple. Nous sommes sur une interface de type WordPress qui est la plus utilisée par les plateformes de type blog ou boutique et on peut s’y retrouver rapidement. Le tableau de bord est intéressant et reprend les caractéristiques de la boutique sur la période désirée : visites (approximatives et moins précises que sur Analytics), ventes, commandes et paniers. En un rapide coup d’oeil on se rend compte de l’efficacité de nos ventes et c’est appréciable. Là où les choses se compliquent c’est lorsque l’on souhaite réellement personnaliser notre boutique, je me suis retrouvé ainsi bloqué par mon portefeuille. Car même si c’est une solution gratuite, tout n’est pas aussi rose et je vous en parlerai dans la suite.

2 : Le design, première limite d’utilisation ?

Lorsque je créé une boutique en ligne, j’aime qu’elle me ressemble et qu’elle ressemble aux produits que je vends. La personnalisation est donc très importante pour moi car les thèmes sont rarement optimisés parfaitement pour la vente.
Si vous vous contentez du thème classique et que vous ne souhaitez rien bidouiller, tout ira bien pour vous. Votre boutique ressemblera aux autres mais fera le travail.
Si vous recherchez quelque chose de différent et qui semble efficace, alors il faudra passer à la caisse … Les thèmes commencent à 89 dollars et pour en avoir acheté 2 suite à une grosse déception sur le premier je peux vous dire que leur utilisation reste très limitée. Certains sont de vraies usines à gaz, remplies de fonctionnalités inutiles, surchargeant votre page et la ralentissant. Il a été difficile pour moi de faire ce que je voulais de ma boutique comme j’ai pu le faire avec WordPress/WooCommerce par la suite. J’ai du mettre les mains dans le camboui et passer des heures à coder des lignes de styles CSS pour tenter d’avoir le meilleur rendu possible.

A ce jour, encore déçu par un thème qui ne faisait pas professionnel mais vrai débutant, j’ai migré ma boutique vers un autre CMS.

3 : Les extensions, un point positif ?

Et bien non toujours pas ! La plupart des extensions qui m’intéressaient pour l’optimisation sont payants. J’ai été obligé de payer une extension pour accélérer ma boutique en compressant les images et le code alors que d’autres CMS vous le proposent gratuitement (avec des versions plus poussées en pro bien sûr mais le gratuit fait déjà son taff).

Prestashop dispose d’un large catalogue de modules? Que ce soit pour l’affiliation, la gestion du contenu, l’optimisation design, etc .. Mais préparez-vous à sortir le portefeuille si vous souhaitez en avoir une efficace. Ma boutique m’aura coûté 250€ entre le thème (sans compter le deuxième que j’ai dû acheter) et les extensions. Autant vous dire que partir en déficit ça ne m’a pas fait rêver du tout !

4 : Prestashop optimisé pour le SEO

Si vous ne savez pas ce qu’est le SEO (Search Optimisation Engine), renseignez vous vite car c’est ce qui vous permettra de placer votre boutique sur les premiers résultats des moteurs de recherches et qui ainsi vous apportera un flux gratuit.

Contrairement aux autres points où j’ai été négatif, de ce côté là rien à dire le SEO fonctionne parfaitement. Ma boutique a été placé très rapidement parmi les premiers résultats Google et ceci malgré une forte concurrence dans mon secteur d’activité. J’ai ainsi pu me placer pour certains articles devant des géants tels qu’Amazon.

Pour l’optimiser il vous faudra cependant intégrer un module All in One SEO et un générateur de Sitemap. Prestashop ne génère pas automatiquement de Sitemap (très important pour les moteurs de recherches qui l’analysent pour savoir quoi référencer) et sachez que là aussi … vous allez devoir payer !

Mais le petit investissement réalisé en SEO fut largement rentabiliser par les ventes qui sont sorties dans les semaines et mois suivant.

5 : Une communauté efficace ?

Lorsque vous installez Prestashop, vous avez un système de niveau, comme dans un jeu où vous faites monter votre personnage, qui évalue vos connaissances. Ce système est très intéressant car en exploitant votre boutique et ses capacités vous pourrez ainsi montrer que vous êtes un expert auprès de la communauté, mais surtout sur votre CV ou si vous souhaitez vous lancer dans le développement de boutiques pour tiers.

La communauté forum possède ainsi des personnes prêtes à vous aider et ils sont très efficaces ! J’ai eut l’occasion de faire appel à leurs services lorsque le support thème ou module ne répondait pas suffisamment à mes questions et ils ont été super. Il y a un vrai partage d’astuce et une belle entraide dessus !

Résumons …

Comme vous l’aurez compris j’ai été très déçu par la solution Prestashop. Se voulant efficace et innovante, je me suis retrouvé avec une solution gratuite qui restait très limitée dans sa gratuité. Je n’ai retrouvé aucune innovation en comparaison avec les autres, au contraire j’ai même été obligé de sortir mon portefeuille pour tenter d’avoir ce que je voulais.

N’ayant jamais pu obtenir le résultat désiré, j’ai décidé après une expérience difficile de 6 mois de migrer vers une autre solution d’E-Commerce, quitte à redémarrer à 0 mon référencement … Mais heureusement lorsque je suis passé sur WordPress/Woocommerce j’ai trouvé de bonnes solutions pour migrer mon contenu depuis Prestashop.

J’ai utilisé l’extension FG Prestashop to WooCommerce qui m’a permis de réaliser une sauvegarde de mon catalogue produit depuis Prestashop pour le faire passer vers WooCommerce.
L’excellente application Redirection m’a permis de monitorer les entrées sur mon site vers les anciens liens pour effectuer des redirections automatiques sur ces requêtes vers mes nouveaux liens. J’ai ainsi pu limiter la casse et continuer à recevoir de la visite sur mon site en attendant que le nouveau référencement soit effectif.

Et vous savez quoi ? Aujourd’hui ma boutique me ressemble vraiment depuis que j’ai quitté Prestashop !

Ma seule vraie victoire est d’avoir trouvé un hébergeur adapté à mes besoins avec Ionos !


Avatar

Âne Testeur

Je suis un âne testeur, j'aime tester beaucoup de choses pour me faire un meilleur avis. Je suis curieux et j'aime partager ce que je découvre ! Que ce soit sur du gratuit ou sur du payant, j'ai un avis sur tout ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge